viagracialis 20 mgviagra pharmacycheap levitra

Monaco at UN

viagrabuy cialisviagra saleslevitra online

English   

Discours

"Thème prioritaire : promotion de l'intégration sociale" 47ème Session de la Commission du développement social

Intervention de: S.E.M. Gilles Noghès

6 février 2009

Madame la Présidente,

C'est d'abord pour moi un plaisir de vous voir présider les travaux de la Commission et de vous adresser, ainsi qu'aux membres du Bureau mes voeux de succès.

La cohésion sociale et l'instauration d'une « société pour tous » est l'ambition légitime de tous les gouvernements. Cependant, les crises actuelles qui affectent tous les pays rendent encore plus difficile pour les Etats la mise en oeuvre des objectifs du Programme d'action du Sommet de Copenhague pour le développement social.

La mondialisation nous enjoint de lutter sans relâche contre la pauvreté, les inégalités, les discriminations qui sapent le développement social. La plus grande attention donnée aux groupes vulnérables et l'adaptation des textes nationaux aux instruments internationaux adoptés notamment sous l'égide de l'ONU, sont le fondement de la capacité des Etats à assurer le développement d'une société équitable et, in fine, le bien-être de tous ses membres.

Le développement centré sur l'individu doit permettre à chacun de trouver une place dans la société au sein de laquelle il évolue. Le Gouvernement monégasque s'emploie à réaliser une société plus juste en prenant en compte les besoins spécifiques de certains groupes sociaux ou d'individus. Les personnes vivant en Principauté, qu'elles soient actives, retraitées ou handicapées bénéficient d'un système de protection sociale avancé. Les services publics et les associations délivrent des allocations et des aides sociales dans les domaines du logement, de l'éducation, de la santé et de l'emploi. Aussi, le processus d'intégration sociale à Monaco s'adapte aux situations dues au vieillissement de la population et aux exigences économiques afin d'empêcher toute forme d'exclusion.

Madame la Présidente,

Permettez-moi de citer quelques exemples d'actions de terrain qui montrent comment Monaco s'emploie à contribuer à l'inclusion sociale en dehors de ses frontières.

Afin de lutter contre la précarisation et l'informalisation de l'emploi, Monaco participe au Programme mis en place par le NEPAD et développé par le PNUD d'Appui à la mise en Suvre de plates-formes multifonctionnelles dans six pays d'Afrique de l'ouest.

Monaco a également pris part au projet « Web cités » du PNUD qui vise à réduire la pauvreté au sein des groupes vulnérables des villes, notamment ceux constitués par les femmes, par la promotion du crédit autogéré, à accroître l'accès des municipalités à l'information par l'utilisation des nouvelles technologies de l'information pour combattre efficacement la pauvreté et à former les bénéficiaires à la gestion.

Monaco travaille également étroitement avec de nombreuses ONG. Je citerai en exemple un partenariat avec le Programme Wings For Earth afin d'incorporer l'éducation comme levier de développement tout en renforçant les lois coutumières et l'identité ethnique du peuple Massaï.

La lutte contre la stigmatisation et la discrimination dans les actions en faveur des personnes vivant avec le VIH/Sida sont parties intégrantes des actions de coopération menées par Monaco avec la participation active de S.A.S. la Princesse Stéphanie tant en sa qualité de Représentante spéciale de l'ONUSIDA que de Présidente de Fight Aids Monaco. Le Projet « Maison de vie » de Fight Aids Monaco entend offrir un répit aux personnes vivant avec le VIH/sida qui souffrent d'isolement et de conditions de vie difficiles.

Il ne peut y avoir développement humain sans inclusion sociale tant dans les pays développés que dans ceux en développement. L'intégration sociale est un enjeu constant et évolutif au sein de chaque société et cet enjeu est rendu d'autant plus important par la mondialisation.