cialis daily use buy viagra what is sildenafil viagra effects causes of ed viagra online buy levitra canadian pharmacy cialis viagra without a prescription cost of cialis viagra coupons viagra without a prescription cheap generic viagra generic cialis reviews cialis free trial cialis from canada purchase viagra online purchase viagra online viagra price what is sildenafil cialis cost cialis 20 mg tadalafil cialis coupon vigara viagra alternatives buy generic cialis cialis online pharmacy ed treatment review free viagra trial natural ed remedies viagra price canadian pharmacy viagra ed treatment review levitra side effects price of viagra women viagra ed treatments ed drugs medication interactions cialis 5 mg order viagra online blue pills blue pill cialis dose cheap cialis online natural cures for ed buy levitra online free cialis womens viagra buy generic viagra viagra overdose buy generic viagra online natural viagra cialis without prescription cialis 10mg new ed drugs order viagra online generic viagra canada cialis voucher

Monaco at UN

viagra samples cheapest viagra cheap generic cialis purchase viagra buying viagra online free viagra samples discount cialis pfizer viagra online real viagra online cialis for daily use viagra 50mg kamagra viagra prices cialis voucher cialis 20 mg cialis 10mg buying cialis online otc viagra online prescription drugs viagra professional sildenafil citrate online what does viagra do online pharmacy viagra sildenafil citrate 100mg viagra canadian pharmacy viagra free samples how to buy viagra viagra prescription where to buy cialis cialis pill otc viagra prescription drugs online cialis on line purchase viagra online medication interactions viagra canada viagra 100 mg canada viagra daily cialis ed drugs price of viagra generic viagra canada cialis for sale viagra free sample cialis dosage cialas cheap cialis free cialis buying cialis online viagra from india cost of cialis free viagra trial viagra free trial pfizer viagra effects of viagra cheap cialis viagra dosage medication search where to buy viagra cialis 5mg

English   

Discours

Intervention de S.A.S. le Prince Souverain lors du Débat général de la 62ème Session de la l'Assemblée Générale des Nations Unies


S.A.S. Le Prince Albert II
à la Tribune des Nations Unies

25 septembre 2007 à New York

Video en Français

Monsieur le Président,
Monsieur le Secrétaire Général,
Excellences,
Mesdames, Messieurs,

Permettez-moi, tout d'abord, d'adresser mes chaleureuses félicitations au Président de cette 62ème session de l'Assemblée Générale de l'Organisation des Nations Unies. Par cette élection, qui honore votre pays et le Groupe d'Europe orientale, les membres de cette Assemblée ont unanimement reconnu, Monsieur le Président, vos éminentes compétences et votre parfaite connaissance de l'Organisation. Vous savez pouvoir compter, ainsi que les membres du Bureau, sur la coopération active de ma délégation.

Monsieur le Président,

Vous avez choisi le thème des changements climatiques comme fil conducteur du débat général de cette 62ème session. Je voudrais vous remercier pour cette initiative, saluée par tous.

Aujourd'hui, j'aimerais vous apporter mon témoignage et vous faire part de mon engagement personnel au service de cette cause.

Très tôt, j'ai appris à regarder la nature et à faire les gestes nécessaires pour la protéger. Dès mon plus jeune âge, mon éducation m'a appris à partager et à donner en retour, j'ai voulu ensuite voir et comprendre par moi-même et ma responsabilité aujourd'hui c'est de témoigner et d'agir.

C'est pourquoi, en juin 2006, j'ai décidé d'apporter ma contribution et celle de la Principauté en créant une Fondation qui porte mon nom. Cette Fondation a pour mission d'identifier des projets prioritaires, emblématiques et d'en accélérer la mise en oeuvre afin d'obtenir des résultats concrets à travers le monde, en faveur d'une gestion durable et équitable des ressources naturelles.

L'action de la Fondation s'articule autour de trois grands objectifs.

Le premier est d'agir auprès des Etats, des institutions internationales et des leaders d'opinion pour accélérer la prise de conscience et les décisions en faveur du développement durable. Je m'engage personnellement à conduire des missions d'alerte et de sensibilisation sur le terrain. Je serai également présent auprès d'autres chefs d'Etats, comme aujourd'hui, dans les instances et les lieux de négociation internationaux sur l'environnement.

Le deuxième objectif de ma Fondation est d'encourager les initiatives, les projets, les entreprises qui concilient environnement et innovations. La Fondation soutient une trentaine de projets qui sont financés dès cette année. A travers ces actions, elle veut aussi apporter la preuve qu'il est possible d'avoir des pratiques et des comportements durables et respectueux de l'environnement, compatibles avec le développement économique, social et humain.

Enfin, son troisième objectif est de sensibiliser le plus grand nombre d'hommes et de femmes aux enjeux et aux responsabilités liés à ces thèmes par des actions de communication d'envergure.

Je m'engage à consacrer le temps et l'énergie nécessaires à la réussite de ces actions.

L'ensemble des programmes décidé par la Fondation s'inscrit dans le prolongement de la politique environnementale menée par mon pays. Monaco s'est engagée depuis longtemps pour la défense de l'environnement marin et le développement de la recherche scientifique en biologie marine. En témoignent la création, il y a un siècle, par mon trisaïeul Albert 1er, du Musée Océanographique et du Musée d'Anthropologie Préhistorique et plus récemment par le Prince Rainier III, mon Père, d'une réserve sous-marine. Les accords RAMOGE pour la lutte contre les pollutions marines et ACCOBAMS, pour la conservation des cétacés, sont venus renforcer cet engagement international. Cette vocation fait partie de l'histoire de mon pays.

Cette année, j'ai accepté de parrainer une initiative internationale ambitieuse lancée par le PNUE dont l'objectif est de voir planter au moins 1 milliard d'arbres à travers le monde en 2007. Sept mois après le lancement de cette opération, l'objectif était atteint. C'est un formidable signe d'espoir et je ne peux que saluer le dynamisme de cette organisation dont l'action au sein de l'ONU est indispensable pour l'environnement.

Aujourd'hui est venu le temps de l'action. Nous savons désormais que l'avenir de l'humanité est en jeu. Cette responsabilité est collective. Face à cette urgence, il faut alerter les consciences, mobiliser les intelligences et révolutionner nos modes de vie. C'est ainsi que nous parviendrons à concevoir une nouvelle relation avec la nature. Comme le souligne Yves Coppens, scientifique français : « Pendant des millénaires le climat a dicté à l'homme son comportement, aujourd'hui, c'est l'homme qui dicte son comportement à la nature».

Il faut aussi s'engager à promouvoir une nouvelle éthique : celle d'un droit à la protection de l'environnement. Quel endroit mieux adapté que cette prestigieuse institution pour le rappeler. Cette nouvelle éthique ne peut se concevoir qu'en s'appuyant sur l'engagement sincère de chaque individu. C'est pourquoi Bill Clinton appelle dans son livre à se mobiliser concrètement et comme il le dit si bien : « chacun d'entre nous peut donner quelque chose. Il y a tant à faire, il n'est jamais trop tard pour commencer ». Je crois, comme le Président Clinton, que c'est bien de générosité dont il s'agit.

Il nous faut, en effet, sortir de nos égoïsmes, de nos habitudes et apprendre à cultiver un rapport harmonieux entre l'homme et la nature. La préservation de notre Planète, c'est le défi du XXIème siècle. Ce défi demande courage, ténacité, engagement, générosité. Mais surtout agissons. Peter Frumhoff, un des principaux auteurs du rapport du Groupe environnemental d'experts sur l'évolution du climat, a affirmé, suite à une étude d'envergure (Union of Concerned Scientits) : « que certains des changements sont inévitables, mais les conséquences les pires peuvent être évitées si nous agissons vite ».

L'Union Européenne a montré le chemin en s'engageant à réduire de 50% ses émissions à effet de serre d'ici 2050. Aidons les pays en voie de développement en trouvant de nouveaux financements, faisons évoluer rapidement nos modes de production et de consommation.

Relever ce défi, c'est élaborer ensemble des réponses aux problèmes posés. Les annonces unilatérales ne régleront aucunement ce problème. Cette menace est planétaire. Comme le soulignait le climatologue, Edouard Bard, « le réchauffement climatique concerne l'ensemble de notre écosystème et la gestion des conséquences de ce phénomène ne peut se faire qu'à un niveau mondial ».

Mesdames et messieurs, nous vivons depuis longtemps dans un monde chargé de menaces et pour la première fois il s'agit d'une menace planétaire qui met en péril l'humanité. L'évolution des comportements et des mentalités sera forcément longue et la Planète ne peut attendre. Aussi, sans plus tarder, nous devons passer à la culture de la responsabilité. Car nous devons nous engager à relever ce défi qui va dans le sens de l'Histoire et qui nous permettra de laisser à nos enfants une Terre préservée. Faisons le choix de l'espoir fondé sur des valeurs humanistes et n'oublions pas la force du courage quand il est soutenu par une volonté, celle de replacer l'homme au coeur des priorités.

Ce sont aussi des considérations d'ordre éthique qui inspirent l'engagement constant et résolu de mon pays dans la lutte contre le terrorisme. La violence ne peut jamais constituer un moyen légitime de mener un combat, quelle qu'en soit la cause.

Pour consolider son dispositif juridique conformément aux standards internationaux, et selon les recommandations du Groupe d'action financière internationale (GAFI), la Principauté de Monaco s'est engagée à prendre des mesures d'effets équivalents à la directive communautaire européenne relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le terrorisme. Sans attendre la nouvelle évaluation conduite dans ce domaine par le comité Moneyval, mon Gouvernement a finalisé de nouveaux textes législatifs et réglementaires. Grâce à ces efforts menés sans relâche, la place monégasque est publiquement reconnue comme irréprochable dans ce domaine. Je maintiendrai la vigilance requise pour que notre législation et notre politique de sécurité continuent à garantir à la Principauté sa réputation d'Etat sûr. Fort de ce dispositif, je confirme ma détermination sans faille à combattre les ramifications du terrorisme quelle que soit leur forme.

Pour mon pays, l'action en faveur du développement durable et la lutte contre la pauvreté vont de pair dans la mesure où nous sommes appelés à inventer un autre type de croissance, plus respectueux des ressources de notre planète qui, pour être abondantes, ne sont pas inépuisables.

C'est pourquoi j'ai demandé à mon Gouvernement d'accroître de 25 %, pour l'année 2008, au titre de la coopération internationale, le montant total des subventions volontaires de la Principauté aux Fonds et Programmes de l'Organisation des Nations Unies. Cette hausse significative des crédits consacrés à l'Aide Publique au Développement témoigne de ma volonté de voir mon pays affecter, à terme, 0,7 % de son Revenu National Brut à l'aide publique au développement. Il y a tant à faire encore pour l'éducation, l'accès aux soins, la lutte contre les pandémies et le VIH/Sida, les crises humanitaires consécutives à des catastrophes naturelles ou à des conflits, la lutte contre la pauvreté.

Je porte une attention toute particulière aux actions réalisées par la Principauté à la fois au travers de l'aide multilatérale et de l'aide bilatérale auxquelles viennent s'ajouter les généreuses initiatives des organisations caritatives de Monaco qui s'inscrivent dans la tradition de mon pays.

La protection de l'enfance constitue, de longue date, un engagement prioritaire de la Principauté. Ma Soeur, Son Altesse Royale la Princesse de Hanovre, S'y implique de façon résolue au travers de l'Amade mondiale. Au mois de décembre prochain, l'Assemblée générale tiendra un débat afin d'évaluer les progrès accomplis dans la mise en oeuvre de la déclaration et du Plan d'action : « un monde digne des enfants », adoptés en 2002. En cinq ans, des progrès notables ont été accomplis même si trop de besoins demeurent encore insatisfaits.

Monaco s'est également associé à la campagne lancée par l'UNICEF, l'ONUSIDA et l'OMS « Unis pour les enfants contre le sida ». Ma Soeur, S.A.S. la Princesse Stéphanie, Représentant spécial de l'ONUSIDA, se mobilise sans réserve pour fédérer les énergies en Principauté et bien au-delà pour lutter contre ce fléau.

Monsieur le Président,

La réforme du Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations Unies demeure d'actualité. Je confirme le soutien de mon pays à un processus d'élargissement de ce Conseil. Les chances de maintien de la paix et de la sécurité internationales seront d'autant plus grandes que la représentation de la communauté internationale y sera la plus équitable possible.

Je forme aussi le voeu que la création d'un Département d'appui aux missions rattaché au Département des opérations de maintien de la paix conforte l'action des personnels des Nations Unies qui oeuvrent avec courage à sa sauvegarde.

Monsieur le Secrétaire Général,

Permettez-moi de vous féliciter pour les efforts que vous avez déployés dans cette perspective.

Monsieur le Président,

Voilà quatorze ans Mon pays devenait membre de l'Organisation des Nations Unies. Depuis lors, la présence de la Principauté n'a cessé de s'affirmer sur la scène internationale.

Je me réjouis vivement qu'au mois de février prochain, la 10ème session spéciale du Conseil d'Administration du Programme des Nations Unies pour l'Environnement se tienne à Monaco de même que le Forum Mondial de l'environnement.

C'est avec fierté qu'à cette occasion, j'accueillerai les Ministres de l'environnement de nos pays pour traiter de thèmes proches de ceux que nous abordons dans le cadre de cette Assemblée générale et poursuivre ainsi les réflexions engagées ici.

Mon pays apportera ainsi une nouvelle fois sa contribution aux débats fondamentaux de notre temps et affirmera sa volonté d'être au coeur des vrais combats.

Je vous remercie