viagracialis 20 mgviagra pharmacycheap levitra

Monaco at UN

viagrabuy cialisviagra saleslevitra online

English   

Discours

"Promotion du plein-emploi et d'un travail decent pour tous" 45ème session de la Commission du développement social

9 février 2007

Madame le Président,

Le droit au travail est inscrit dans la Déclaration universelle des droits de l'homme qui a été adoptée il y a près de soixante ans à Paris. Néanmoins, la réalisation du plein-emploi et d'un travail décent demeure aujourd'hui une préoccupation pour tous. En effet, les engagements pris lors du Sommet de Copenhague en 1995 n'ont toujours pas été atteints à l'échelle mondiale.

Le travail ne constitue pas seulement un droit mais permet de s'intégrer à la société. Particulièrement, les possibilités offertes aux femmes sur le marché du travail sont un élément clé du développement de nos sociétés et le plein-emploi s'inscrit dans la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement.

Comme l'indique le rapport du Secrétaire général, dont nous prenons note avec intérêt, les femmes sont plus nombreuses à travailler en dehors du foyer, lorsque les politiques mises en place sont favorables au congé de maternité et de paternité et que la législation du travail permet leur retour au travail, en leur permettant notamment de travailler à mi-temps. C'est dans cette perspective, que le Gouvernement Princier a pris des mesures de protection sociale en faveur des femmes dans le cadre de leurs activités professionnelles, notamment lors de leur grossesse et de leur congé de maternité. L'instauration du congé de paternité et d'adoption, quant à eux, sont inscrites depuis peu dans le droit interne monégasque.

Selon le rapport établit par le Secrétaire général le taux de chômage dans les pays développés a baissé en passant de 7,8% en 1995 à 6,7% en 2005. A Monaco il n'a pas évolué depuis plusieurs années et s'élève à 0,9%. Ce faible taux s'explique notamment par l'exiguïté du territoire et la forte concentration d'entreprises en particulier dans le domaine tertiaire.

Madame le Président,

Dans de nombreux pays en développement, la promotion de l'accès aux ressources financières, notamment en faveur des femmes indigentes, a eu un effet important dans la lutte contre la pauvreté. Le rapport du Secrétaire général nous indique que la promotion du micro financement est désormais considérée comme une stratégie efficace de réduction de la pauvreté, de promotion de lemploi et de formation de revenu. Dans ce domaine, la Principauté a mis en place, en collaboration avec le PNUD, la création de caisses locales de micro crédits, dont les femmes bénéficient et qui leur permettent de développer leurs activités, tel que par exemple la vente au détail, le maraîchage et la couture.

De plus, S.A.R. la Princesse de Hanovre, Ambassadrice de bonne volonté de l'UNESCO, S'est engagée personnellement en faveur de léducation des jeunes filles et des femmes dans les zones rurales en Afrique, fournissant ainsi une meilleure éducation aux filles et plus d'autonomie aux femmes, qui sont libres de poursuivre des activités rémunératrices, comme la fabrication et la commercialisation de produits locaux et les projets d'installation de banques de céréales et de transformation de produits alimentaires.

Madame le Président,

Nous nous félicitons de l'adoption récente par lAssemblée générale de la Convention internationale globale et intégrée pour la protection et la promotion des droits et de la dignité des personnes handicapées, qui, nous lespérons, entrera en vigueur le plus rapidement possible.

En conclusion, il est important de mettre en place des politiques qui ont pour objet d'assurer légalité des chances et de contribuer à l'inclusion sociale des personnes handicapées. Pour favoriser lemploi des personnes handicapées qui possèdent certaines difficultés mais sont aptes au travail, la Principauté de Monaco leur fournit un poste aménagé. De plus, l'Atelier protégé du Centre d'Activités Princesse Stéphanie prend en charge les travailleurs handicapés qui ne peuvent occuper un emploi dans un milieu habituel et leur offre la possibilité d'exercer une activité professionnelle salariée dans des conditions qui sont adaptées à leurs possibilités.

Je vous remercie de votre attention