English   

Discours

Intervention de S.E. Mme Isabelle Picco sur le point 88 de l'ordre du jour intitulé : "Rapport de l'Agence internationale et de l'énergie atomique"

6 Novembre 2013

Je saisis cette occasion pour rappeler lattachement du Gouvernement princier à deux aspects de lutilisation pacifique de lénergie nucléaire, élément essentiel au développement. Comme la rappelé S.A.S.le Prince Albert II, à louverture du Forum scientifique, en septembre dernier:

«Il ny a pas de paix sans développement, et plus précisément sans développement durable. Cest la prémisse sur laquelle lAIEA a été fondée en tant quorganisation des atomes pour la paix».

Monaco qui est membre de lAgence depuis sa création en 1957, y accueille, depuis 1961, les Laboratoires de lenvironnement marin. À compter de 2010, les activités de ces laboratoires ont été étendues à lenvironnement terrestre, devenant ainsi les laboratoires de lenvironnement de lAIEA. Comme la indiqué le Directeur général, Monaco est également lhôte du Centre international de coordination de lacidification des océans, créé en 2012, dans le cadre de lInitiative sur les utilisations pacifiques de lAIEA, lanAé5 par les États-Unis dAmérique. Les travaux de cette plateforme internationale de coordination sont au service des États membres de lAgence afin de renforcer les recherches et la coopération pour lutter contre les conséquences du changement climatique, qui acidifie les océans et pose un grave danger à de nombreux organismes marins, en particulier les crustacés et les coraux.

Lacidification des océans recueille depuis de nombreuses années lattention des travaux du Centre scientifique de Monaco. Je rappelle que des représentants du Centre International de coordination de 1AIEA et du Centre scientifique de Monaco ont présenté leurs travaux aux États membres de lAssemblée générale lors de la réunion du Processus consultatif ouvert à tous sur les océans et le droit de la mer, en juin dernier.

Les applications nucléaires en matière de santé sont également essentielles. À loccasion de la célébration du 50ème anniversaire des Laboratoires de lenvironnement, en septembre 2011, et en marge de la visite du Directeur général, M.Amano, en Principauté, un accord-cadre a été signé en vue de renforcer la coopération pour lutilisation des technologies nucléaires dans le domaine de la santé. Monaco sest engagé aux côtés de lAIEA à soutenir le Programme daction en faveur de la cancérothérapie, qui entend répondre à une crise denvergure mondiale. Par ce partenariat, Monaco entend ainsi pleinement contribuer à la prévention, au dépistage et au traitement des cancers dans les pays à revenus faible et moyen, où plus de 100 millions de personnes pourraient mourir dici à 2020.

Quil me soit permis, en conclusion, de réitérer le soutien de la Principauté de Monaco à lAIEA et à son Directeur général et de le féliciter pour son leadership. Je souhaite également adresser mes remerciements à son représentant auprès de lONU, M. Geoffrey Shaw, en qui nous trouvons toujours un partenaire solidaire et efficace.

Cest en témoignage de ce soutien et de cette coopération continue que Monaco se porte coauteur du projet de résolution A/68/L.10.