viagracialis 20 mgviagra pharmacycheap levitra

Monaco at UN

viagrabuy cialisviagra saleslevitra online

English   

Discours

Intervention de la délégation monégasque en Deuxième Commission de l'Assemblée générale sur le Point 19 intitulé "Développement durable"

Intervention de: Mme Valerie Bruell-Melchior

2 novembre 2011

Monsieur le Président,

Qu'il me soit permis en premier lieu de vous adresser les félicitations de ma délégation pour votre élection à la présidence des travaux de notre Commission et de vous assurer, à l'instar des autres membres du Bureau, de notre plein soutien pour contribuer à son succès.

Ma délégation tient à saluer le rapport du Secrétaire général sur le bilan de la mise en oeuvre d'Action 21 et du Plan de mise en oeuvre du Sommet mondial pour le développement durable à la veille de la tenue de la Conférence de juin 2012.

Ce rapport met en exergue le lien intrinsèque entre les trois piliers du développement durable et la nécessité de faire preuve de la volonté politique qui permettra d'adopter des modes de consommation et de production durables.

Le défi qui nous appartient est de prouver qu'investir en faveur d'une économie respectueuse des personnes et de l'environnement à long terme est porteuse d'opportunités pour les générations actuelles et futures et pour tous les partenaires de la société, publics autant que privés.

L'effet du changement climatique, de la perte de la biodiversité et la menace que pose l'insécurité alimentaire doivent nous obliger à traiter des trois Conventions issues de Rio avec la même attention tout en soulignant la question des ressources en eau et l'assainissement ainsi que l'accès à l'énergie durable.

A cet égard, ma délégation tient à exprimer son soutien en faveur de l'initiative du Secrétaire général et à la création d'un Groupe de haut niveau sur l'énergie durable pour tous, qui puisse, composé de tous les acteurs, parvenir à réaliser l'accès universel aux services énergétiques modernes, à doubler le taux d'amélioration de l'efficacité énergétique et à multiplier par deux la partie renouvelable dans le bouquet énergétique mondial, tout cela avant 2030.

Le succès de la prochaine Conférence de Rio ne pourra se faire sans reconnaître et par conséquent consacrer le rôle des océans qui occupent 72% de la terre qui comme on aurait tendance à l'oublier « rendent la vie possible ». Les objectifs arrêtés dans ce domaine lors du Sommet mondial sur le développement durable en 2002 risquent de ne pas être atteints ou se réalisent lentement.

Ma délégation souhaite également saluer le rapport relatif à la protection des récifs coralliens au service des moyens de subsistance et d'un développement durables et tient à appuyer l'engagement politique en faveur des accords internationaux et notamment la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer pour assurer une mise en oeuvre effective des mesures de protection et de préservation des écosystèmes rares et fragiles, ainsi que l'habitat des espèces et autres organismes marins en régression ou en voie d'extinction.

SAS le Prince Albert II a voulu apporter une contribution particulière dans le domaine de la gestion durable des océans dans le contexte de l'économie verte et de l'élimination de la pauvreté et a décider d'organiser une réunion d'experts qui se tiendra à la fin du mois courant.

Les discussions tacheront de mettre en exergue des solutions et recommandations concrètes visant à promouvoir la sécurité alimentaire, l'énergie et le tourisme. Un site Internet peut être consulté : bemonaco2011.org

Monsieur le Président,

C'est dans cet esprit que le Gouvernement Princier se prépare à la Conférence de Rio mais aussi à la COP 17 de Durban dans quelques semaines qui devra adopter un calendrier ambitieux.

Monaco a déjà mis en place un Plan Energie Climat qui vise à maîtriser la demande d'énergie, promouvoir le développement d'énergies renouvelables et la diminution des émissions de gaz à effet de serre. Des subventions ont été établies pour inciter l'installation de systèmes thermiques solaires.

La Principauté a mis en place plusieurs opérations afin de réaliser des économies d'eau et protéger sa biodiversité terrestre et marine.

Mais elle mène également des actions concrètes en faveur du développement durable dans le cadre de sa coopération internationale en soutenant des actions de reboisement, de protection de la biodiversité, de développement agricole, de lutte contre la désertification et la sécheresse et enfin, de promotion d'accès à l'eau et à l'assainissement.

Je vous remercie de votre attention.